Facebook
Lindekin
Twitter
Instagram

A Avignon, la rencontre au sommet entre Nicole Garcia et Marie NDiaye

J’ai comedienne au jeu apre et sauvage excelle dans le monologue somptueux de l’ecrivaine, « Royan. J’ai professeure de francais », l’histoire d’une soeur rattrapee par le malheur.

Article reserve a toutes les abonnes

Elle arrive comme si de rien n’etait, et d’emblee elle est la prof. Notre cartable lourd au bout du bras, les epaules tombantes apres une journee passee en classe, autant dire dans la cage aux fauves. Au Festival d’Avignon, avant une longue tournee, Nicole Garcia a Sophie NDiaye, un propos intitule Royan. J’ai professeure de francais, et c’est une rencontre au sommet entre les deux femmes.

Ce debut d’une veracite siderante, pourtant, n’est la que pour donner le cadre au sein d’ lequel vont se deployer des enjeux beaucoup plus amples et profonds. Avec Marie NDiaye, on quitte d’emblee les rives du realisme, pour plonger dans la psyche d’une femme, qui, a l’occasion d’un evenement dramatique, remonte le fil d’une life a toutes les aretes brisees.

Gabrielle revient chez celle-ci, dans la lumiere doree d’un soir gaydar tarifs, a Royan, et a peine franchie la porte d’entree, elle sait qu’« ils » l’attendent. « Ils », votre sont nos parents d’une petit fille, Daniella, qui s’est jetee par la fenetre d’une salle de classe, quelques jours auparavant. Daniella etait Notre risee de ses camarades, parce qu’elle n’etait jamais conforme : trop grosse, pas habillee, nullement coiffee comme il fallait. Elle ecrivait des textes que sa professeure de francais se reproche maintenant de ne point avoir su lire.

Royan n’est gui?re Afin de autant une piece « sur » le harcelement scolaire. Sophie NDiaye, comme i  chaque fois chez elle, inscrit l’evenement de depart dans une dimension tragique bien plus tellurique, en renvoyant en miroir la destinee des deux femmes, la prof et l’eleve. Elle, Gabrielle, a pourtant reussi la ou Daniella aurait echoue. Elle est, en apparence, tout a fait adaptee aux regles d’une agence. C’est une belle femme, blonde et mince, reconnue dans le boulot.

Blessures perso

La fond de sa petit eleve fera craqueler cette facade et ressortir nos blessures intimes d’une life ou passent des fantomes de l’Algerie, de l’abandon d’un enfant, une haine pour une mere qui n’a pas su l’aimer. L’ecriture de Marie NDiaye se deploie de maniere somptueuse dans ce monologue ou on la sent plus libre, moins genee aux entournures par la commande que au sein d’ Berlin notre garcon, recemment mis en scene par Stanislas Nordey.

L’ecrivaine apporte surtout, avec Gabrielle, une nouvelle variation, magnifique, a ses personnages de monstresses brisees. De Rosie Carpe (Editions de Minuit, 2001) a Marlyne et M e Susane, les deux heroines de son dernier roman, J’ai vengeance m’appartient (Gallimard, 240 p., 19,50 €), l’ecrivaine n’a jamais sa pareille Afin de explorer nos abimes interieurs de ces jeunes femmes que la tranquillite d’une vie « normale » – le mariage, la maternite – semble detruire de l’interieur plus surement que l’action violente.

Cela vous demeure 36.23% de Ce texte a lire. J’ai suite est reservee aux abonnes.

Lecture de l’univers en cours sur un autre appareil.

Vous pourrez lire Le Monde sur 1 seul appareil a Notre fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Parce qu’une nouvelle personne (ou vous) est occupe a lire Le Monde avec votre compte concernant votre nouvelle appareil.

Vous ne pouvez lire l’univers que sur un seul appareil a la fois (ordinateur, portable ou liseuse).

Comment ne plus voir votre message ?

En cliquant dans « Continuer a lire ici » et en vous assurant que vous etes la seule personne a lire l’univers avec votre compte.

Que se passera-t-il si vous continuez a lire ici ?

Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecte avec ce compte.

Y a-t-il d’autres limites ?

Non. Vous pouvez vous connecter avec ce compte via autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant a des moments divers.

Vous ignorez qui est l’autre personne ?

Accedez tout le monde nos contenus du Monde en illimite.

Soutenez le journalisme d’investigation et une redaction independante.

Consultez le journal virtuel et ses supplements, chaque jour avant 13h.

Categorías: Sin categoría

0 comentarios

Deja una respuesta

Marcador de posición del avatar

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.